Qu’est-ce que le lean six sigma?

Six sigma est une méthode qui fournit à une organisation les outils nécessaires pour améliorer ses processus et performances.


La transformation numérique est devenue le centre de toutes les conversations dans les entreprises en raison de ses nombreux avantages. Les nouvelles technologies et outils soutiennent ce parcours de transformation pour les petites et grandes entreprises dont l’objectif est de mettre en œuvre une culture d’amélioration continue et de maximiser l’efficacité, tout en évoluant dans l’environnement concurrentiel en évolution rapide.

Pour réussir cette transformation digitale, les entreprises doivent s’appuyer sur des techniques de gestion du contrôle qualité. L’une des méthodes les plus influentes qui est devenue très populaire au cours des 30 dernières années est Six Sigma. C’est une méthode éprouvée qui fournit à une organisation les outils nécessaires pour améliorer continuellement ses processus d’affaires tout en améliorant sa performance, ses bénéfices, la motivation des employés et la qualité des produits et services.

Le lean six sigma, c’est quoi?

Six sigma est une méthode qui a été développée par Motorola dans les années 1980 lorsque l’entreprise avait des problèmes à satisfaire ses clients et avait besoin d’une solution pour optimiser ses processus de fabrication. Lean six sigma est une stratégie d’amélioration continue qui intègre deux approches différentes: Six Sigma et Lean Manufacturing.

L’objectif de six sigma est la détection et l’élimination des causes responsables des défaillances ou des problèmes dans les processus qui affectent les caractéristiques critiques des produits ou services qui sont d’une importance vitale pour les clients. Son moteur est le processus DMAIC: définir, mesurer, analyser, « improve » (améliorer) et contrôler.

L’approche lean manufacturing vise à augmenter la vitesse des processus en éliminant les inefficacités et en optimisant la création de valeur. Les outils Lean tels que SMED, JIT ou Standardized Work contribuent à augmenter la flexibilité, la fiabilité, la productivité et la qualité des processus, produits et services des entreprises et organisations dans différents secteurs.

Décomposons lean six sigma en ses parties respectives pour mieux comprendre:

  • Lean fait référence à l’agilité d’un processus, la vitesse à laquelle les entrées sont transformées en sorties.
  • Sigma fait référence à la lettre grecque σ, qui représente l’écart type. En statistique, l’écart type mesure la quantité de variation ou de dispersion d’un ensemble de valeurs.
  • Six sigma est une valeur spécifique pour cet écart, qui implique un taux de 3,4 erreurs par million d’opportunités (soit un taux de réussite de 99,99966%).

En termes simples, lean six sigma est une méthodologie axée sur la collection de données qui vise à éliminer les variations dans les processus en utilisant des méthodes statistiques pour détecter les problèmes et identifier leur cause afin de les éradiquer. L’amélioration des processus permet d’améliorer la qualité et la rapidité de livraison des produits et de stimuler la productivité et la motivation des employés. Cette stratégie peut être implémentée partout où des variantes existent.


Principes du lean six sigma

La méthode lean six sigma repose sur 5 principes clés:

1. Focus sur le client

Ceci est basé sur l’expression « le client est roi ». L’objectif principal d’une entreprise est d’apporter un maximum de bénéfices et de satisfaction à ses clients. Pour ce faire, les entreprises doivent apprendre à connaître leurs clients et comprendre pleinement leurs besoins et ce qui les encourage à acheter et à rester fidèles.

2. Analyser les processus et détecter les problèmes

L’analyse des processus aide les entreprises à identifier les activités inutiles. Étant donné que le lean six sigma est une technique basée sur les données, la collecte de données aide les entreprises à réduire le gaspillage et à identifier les problèmes à résoudre. En général, les processus de fabrication et d’affaires ont des caractéristiques qui peuvent être définies, analysées et mesurées, c’est pourquoi la collecte de données permet d’identifier la cause des problèmes.

3. Éliminer les variations et les défauts

Une fois le problème identifié, il est temps de commencer à apporter des modifications pour éliminer les variations et supprimer les défauts. Après tout, si vous contrôlez les entrées dans un processus, vous pouvez contrôler les sorties. Pour y parvenir, supprimez les activités du processus qui n’améliorent pas ou ne créent pas de valeur client. Cela permettra à l’entreprise d’économiser de l’argent et d’améliorer le contrôle de la qualité et l’efficacité.

4. Évaluation continue

Dans Lean Six Sigma, une évaluation continue est cruciale. Cela signifie que même après l’élimination du gaspillage, l’entreprise doit continuer d’analyser ses différents processus pour voir s’il est possible de les améliorer davantage. L’implémentation d’une culture d’amélioration continue nécessite un engagement à long terme de tous ceux qui travaillent dans l’entreprise.

Il est important que les gestionnaires écoutent les idées de toutes les personnes impliquées. Pour que la méthode lean six sigma donne des résultats optimaux, tous les employés doivent recevoir une formation spécialisée et comprendre pleinement comment la méthode sera bénéfique pour eux et l’entreprise.

5. Assurer un écosystème flexible et réactif

Le cœur de Lean Six Sigma est la transformation et le changement. Lorsqu’un processus déficient est éliminé, il faut changer la façon dont les choses sont faites. Par conséquent, les entreprises qui souhaitent mettre en œuvre cette méthode ont besoin d’une culture d’entreprise flexible et adaptable. Une culture robuste avec une réactivité lente ne causera que des retards et des erreurs. Les employés et les services doivent pouvoir s’adapter rapidement et facilement aux nouveaux processus.


Quels sont les avantages de Lean Six sigma?

Lean six sigma permet à une entreprise de contrôler ses processus à tout moment, d’établir des variables mesurables pour analyser les opérations de chaque domaine de l’entreprise, et de définir des changements ou des nouvelles stratégies pour améliorer l’efficacité des processus. Tout cela se traduit par la création d’une identité d’entreprise qui vise la qualité, l’excellence et l’amélioration continue.

Lean six sigma augmente également la productivité et la rentabilité des produits et services d’une entreprise, car il élimine le gaspillage et réduit les variations pour améliorer les processus et obtenir un plus grand amortissement des investissements.

Cette méthode aide les entreprises à atteindre leurs objectifs grâce à des décisions fondées sur des données statistiques et factuelles plutôt que sur des hypothèses. Le lean six sigma est bénéfique pour les petites, moyennes et grandes entreprises. En fait, les petites entreprises peuvent avoir plus besoin de cette stratégie, car elles doivent être beaucoup plus compétitives pour rester en affaires.


La méthodologie Lean Six Sigma

Il existe deux principales méthodologies Six Sigma, DMAIC et DMADV. Les principes de Six Sigma sont exécutés à travers de celles-ci et chacune possède un ensemble de procédures qui doivent être exécutées pour la transformation de l’entreprise.

DMAIC

DMAIC est la méthodologie la plus courante associée à Six sigma. Il s’agit d’une méthode basée sur les données utilisée pour améliorer spécifiquement les processus existants pour une meilleure satisfaction client. L’acronyme est l’abréviation de: Définir, mesurer, analyser, « improve » (améliorer) et contrôler.

Définir

Cette méthode commence par une approche centrée sur le client où le problème est défini du point de vue du client et l’entreprise définit les besoins, les exigences et les objectifs du projet. Dans cette phase, les projets Six Sigma possibles sont décidés et vous définissez quels domaines ils touchent, quels processus peuvent être améliorés et qui pourrait être en charge de l’amélioration de ces processus.

Mesurer

La deuxième étape consiste à mieux comprendre votre processus et à collecter des données à son sujet. Ici, vous vous concentrez sur les métriques du projet et les outils à utiliser. Le but est de quantifier votre problème.

Analyser

Dans cette phase, vous devez analyser les données qui ont été collectées. Vous commencez à creuser dans les types de variations et de défauts qui se produisent et où ils se produisent afin d’identifier leur cause. Les données et chiffres relatifs aux processus à optimiser sont étudiés et les relations de cause à effet sont recherchées.

Améliorer

La quatrième étape détermine comment les modifications apportées ont affecté le processus. C’est là que vous devez vérifier si les améliorations apportées ont donné les résultats escomptés ou non. Essayez et testez différentes combinaisons et relations entre les variables pour identifier les causes et les solutions possibles.

Contrôler

La phase finale consiste à s’assurer que les objectifs fixés au départ ont été atteints et que les améliorations actuelles sont durables. L’équipe Six Sigma doit fournir la documentation qui certifie les tâches effectuées et se procurer les outils nécessaires pour maintenir le niveau d’efficacité atteint si des changements se produisent dans le futur.

DMADV

DMADV fait partie de la méthodologie émergente associée au lean six sigma – DFSS (Design for Six Sigma), qui est utilisée pour concevoir de nouveaux processus. Cette méthode détermine dès le départ ce que le client veut et garantit que les défauts et les variations sont anticipés et éliminés dans la phase initiale du processus.

L’acronyme est l’abréviation de: Définir, mesurer, analyser, design (concevoir) et vérifier.

Définir

Cette méthodologie commence également par définir les besoins du client ainsi que les objectifs de l’entreprise pour ce processus.

Mesurer

La deuxième phase consiste à mesurer le facteur CTQ (Critical To Quality) et à mesurer la capacité des produits et services. Il consiste à mesurer l’ensemble de la capacité et des risques du processus de production.

Analyser

Dans cette phase, les entreprises doivent analyser les données collectées et les structurer afin de comprendre la relation entre les différents éléments d’un processus.

Conception

Sur la base de l’analyse, il est temps de concevoir un tout nouveau processus afin d’atteindre les objectifs de l’entreprise.

Vérifier

La dernière phase consiste à vérifier si le processus conçu fonctionne et donne les résultats souhaités. Pour cela, une entreprise peut effectuer un essai pilote pour tester le nouveau processus et voir comment il fonctionne et s’il y a des points à améliorer.

Au cours des différentes phases de ces deux méthodologies, les experts et spécialistes Six Sigma utilisent de nombreux outils pour mesurer et analyser les processus et leurs résultats. Certains des outils sigma et techniques utilisés sont:

  • Remue-méninges
  • 5 pourquoi
  • Benchmarking
  • Voix du client
  • Cartographie des flux
  • Tableaux de contrôle
  • Le système 5S
  • Poka-yoke ou protection contre les erreurs
  • Kaizen ou amélioration continue

Comment implémenter Lean Six Sigma

Les projets Lean Six sigma peuvent varier considérablement d’une organisation à l’autre en fonction de la culture de l’entreprise et des objectifs de l’entreprise. Une organisation a deux options:

Mettre en œuvre un programme Lean Six sigma

Il s’agit d’une approche non radicale et non structurée. En fait, avec cette approche, seuls certains employés apprennent à utiliser les outils statistiques du lean six sigma. Des succès dus à l’utilisation de ces outils peuvent survenir, mais ils se font généralement à un niveau de gestion de bas niveau. Il n’y a généralement personne pour examiner les projets. Pour que cette méthode donne des résultats, le soutien de la haute direction est nécessaire.

Créer une infrastructure Six Sigma

Au lieu de se concentrer sur des outils individuels, cette approche fournit une procédure orientée vers les processus qui enseigne aux employés comment sélectionner le bon outil au bon moment et pour quel projet. Les employés reçoivent une formation de 4 semaines ou plusieurs mois pour comprendre le lean six sigma et ses avantages.

Lean six sigma est un engagement à long terme, et traiter son déploiement comme une stratégie d’entreprise plutôt qu’un ensemble d’outils permet une meilleure analyse des processus, ainsi qu’une utilisation plus efficace du temps et de l’argent investis dans la formation.